Présentation des CFD

Les produits de Contrats de Différences (« CFD ») ont été conçus pour permettre aux clients de profiter de tous les avantages qu'offre la possession d'une action, d'un indice, d'un ETF, de devises ou d'une position de matières premières sans devoir détenir physiquement l'instrument sous-jacent en question. Un client conclut un contrat pour un CFD au prix côté. La différence entre ce prix et le prix de fermeture de la position est réglée en espèces, d'où le nom « Contrat de Différence » ou CFD.

Veuillez noter qu'en négociant des CFD, les clients peuvent perdre tout leur capital. Soyez conscient des risques encourus.

Avec les CFD, les clients peuvent acheter (« trader long ») et fermer la position ensuite en la vendant. Les clients peuvent autrement vendre (« trader short ») et fermer la position ensuite en l'achetant. La vente à un prix supérieur/inférieur du prix d'achat engendre un gain/une perte en conséquence.

Les CFD ont gagné en popularité lors des dernières années et sont peu à peu devenus la manière préférée de trader sur les marchés financiers.

Les CFD fonctionnent ainsi : Au lieu d'acheter 1000 actions Microsoft depuis un courtier, un client acheterait plutôt 1000 CFD de Microsoft sur la Plateforme de trading Plus500. Une augmentation de 5 $ par action du prix de Microsoft constituerait un profit de 5000 $ obtenu par le client CFD, comme s'il avait acheté les actions réelles tradées en bourse.

Plus500 propose des CFDs sur des instruments financiers populaires, sans commissions de courtage et sans frais de mutation. De nombreuses inefficacités accompagnant le trading d'actions sous-jacentes sur la bourse sont éliminées. Les frais et les délais impliqués par la livraison physique des actions, leur enregistrement et tous frais de détention ou de garde par un courtier sont évités. L'autre principal avantage du trading de CFD est que les clients peuvent trader sur marge avec des leviers. Le trading de CFD permet aux clients de trader un portefeuille de parts, d'indices ou de matières premières sans devoir disposer de vastes sommes de capital. Pour utiliser l'exemple ci-dessus, un client achetant une valeur totale de 50.000 € d'action ne devra avancer qu'une marge initiale de 1000 € pour le portefeuille de CFD équivalent.

Tout droit financier, tel que des dividendes, est ajusté en espèce, directement sur le compte d'un détenteur de CFD. Toutefois, tout droit de vote disponible au détenteur d'un titre n'est pas disponible au détenteur d'un CFD équivalent.

Vous pourrez trouver toutes les précisions concernant notre Politique d'exécution d'ordre depuis ce lien.